26 septembre 2015 ~ 0 Commentaire

la tête de l’emploi

Il faisait encore nuit, j’ai reçu sur le visage un paquet d’écume blanchâtre et j’ai ouvert les yeux. Malgré le vent me parvenait au loin le bruits de flonflons, des bruits de ducasse.
J’ai rassemblé mes affaires et péniblement je me suis laissé guider par la musique.
Un peu plus loin sur une place norme et sans relief était érigée une sorte de ducasse, quelques baraques éparses devant lesquelles des mère attentives surveillaient jalousement leur progénitures bruyantes.
Se mêlaient aux rires joyeux des hurlements de colères , de peur , bonheur de ceux qui montaient sur les manège et vociférations de certains, frustrés de quitter le manège.
Je me suis approché d’une baraque particulière, pas de voitures ni d’avions en modèle réduit, mais simplement un labyrinthe , un vieux manège désuet parmi les attractions colorées et bruyantes.
J’ai payé et suis entré, il suffisait de marcher avec délicatesse ou prudence et d’éviter les pièges tendus. J’avoue que le parcours était savamment élaborés et que naissaient du bords de me lèvres des sourire discrets, ici les miroirs déformaient la tête; là les jambes et ainsi de suite…
J’ai passé là quelques instants de dépaysement et j’i fini par me rendre compte que je devais, dans la vie ordinaire, avoir également une tête à claques….
Et comme sans doute je suis maso ou chrétiens, allez savoir, je tends de nouveau la joue…

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Des signes ta chanson |
Mrs Ribault's blog |
Lamoureusedesmangas |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Levidegrenierderomalyse
| Devenirnotaire
| ADGITO